Contact
Carmanews
Agenda

Admissions et Institutions au Séminaire des Carmes

La Communauté du Séminaire des Carmes est heureuse de vous faire part de l’admission parmi les candidats au ministère presbytéral et de l’institution au Lectorat et à l’Acolytat de cinq de ses membres.

Elles ont été célébrées le vendredi 9 décembre 2016 en l’église saint Joseph des Carmes par Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen. Nous étions heureux de vous savoir présents ou unis par la prière.

Ont été admis parmi les candidats au ministère presbytéral,

pour le diocèse de Rouen, Alexandre Coustham

Pour le diocèse de Tours, Renaud Silve

et ont été institués au Lectorat et à l’Acolytat,

pour le diocèse de Tours, Alexandre Brouillet

pour le diocèse de Besançon, Emmanuel Barsu

pour le diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin, Jean-Christophe Bonnemain

 


Élie enlevé au ciel dans un char de feu - Coupole de l’Eglise Saint Joseph des Carmes - © Séminaire des Carmes

 

L’admission parmi les candidats au ministère presbytéral est la première étape importante dans le parcours vers la prêtrise. Pour la première fois, l’Eglise invite les séminaristes à poursuivre leur formation pour acquérir la compétence nécessaire au ministère de prêtre et à développer une ferme disposition à servir le Christ Seigneur et son corps, qui est l’Eglise. Par ce rite, les séminaristes manifestent publiquement leur volonté de s’offrir à Dieu et à l’Eglise. Celle-ci les accueille et les appelle à se préparer au ministère de prêtre.

L’institution au Lectorat et à l’Acolytat est la deuxième et dernière étape avant l’ordination diaconale.

Le lecteur est institué pour lire la Parole de Dieu dans l’assemblée liturgique et la transmettre. Il est invité à se nourrir de la Parole en la lisant assidûment. Au cours de la liturgie d’institution, l’évêque remet entre les mains du lecteur le lectionnaire en disant : « Recevez le livre de la Sainte Écriture et transmettez fidèlement la Parole de Dieu : qu’elle s’enracine et fructifie dans les cœurs. »

Le premier sens du mot « acolyte » est « accompagnateur ». Il lui revient de s’occuper du service de l’autel, d’accompagner le prêtre dans les fonctions liturgiques et principalement dans la célébration de la messe. Au cours de la cérémonie d’institution l’évêque remet entre les mains de l’acolyte une patène et un calice en disant : « Recevez ce pain et cette coupe de vin pour la célébration de l’eucharistie, et montrez-vous digne de servir la table du Seigneur et de l’Église ».

Album photo

 -  - 
© Séminaire des Carmes 2012 - Mentions légales - fil rss