Contact
Carmanews
Agenda

La vie au séminaire

La vie au séminaire est avant tout une vie en communauté avec le Conseil des Pères et les autres séminaristes. La communauté est un véritable lieu de formation, rythmé par la prière afin d’y discerner l’appel du Seigneur

Une communauté de formation

Le rythme de la communauté du séminaire suit celui de l’Institut Catholique de Paris, où les séminaristes suivent leurs cours dans les facultés de théologie et de philosophie. Semaines de cours, séminaires et travaux dirigés, sessions et colloques, révisions et examens, dissertations et mémoires pimentent donc les périodes de l’année universitaire qui se déroule de septembre à juin.

Chaque séminariste est aussi envoyé au service d’une paroisse, qu’il rejoint le week-end et/ou en semaine, selon la nature de ses activités et le temps nécessaire pour s’y rendre. Les séminaristes sont souvent investis dans l’aumônerie d’un établissement scolaire, au catéchisme, ou dans l’accompagnement d’étudiants, de jeunes professionnels, ou de catéchumènes. Ces expériences enrichissent leur connaissance de l’Église et leur formation pastorale, l’un des volets fondamentaux de la formation d’un futur prêtre.

Une communauté de prière

L'oratoire Jean-Paul II {JPG}
L’oratoire Jean-Paul II

La vie du séminaire est rythmée par les offices célébrés quotidiennement dans le « petit chœur » de l’église St-Joseph-des-Carmes, la chapelle de l’ICP. Aménagé au XIXème siècle par les carmélites qui occupaient alors le bâtiment, il constitue pour le séminaire un oratoire calme et agréable, dans lequel la communauté se retrouve chaque jour pour prier. Elle se rassemble chaque matin pour les laudes, à midi pour la messe et le soir pour les vêpres. Le mardi midi, la messe est célébrée avec les étudiants et enseignants de l’ICP.

Le jardin {JPG}
Le jardin

En dehors de ces offices, le « petit chœur » offre le silence à ceux qui viennent y prier, seuls ou avec d’autres. Certains séminaristes préfèrent plutôt prendre le temps de leur prière personnelle dans leur chambre, dans le petit oratoire Jean-Paul II, récemment aménagé pour cela au troisième étage, ou encore dans le jardin.

Une communauté de discernement

Tout en se préparant à devenir prêtres, les séminaristes ont aussi à discerner qu’ils ont bien cette vocation à l’être. Ce discernement est favorisé par les activités de formation, auxquelles s’ajoutent :
- L’accompagnement spirituel personnel, au cours duquel chaque séminariste relit régulièrement ce qu’il vit avec l’aide d’un prêtre, membre de l’équipe des directeurs.
- Les « ateliers d’année », qui permettent aux séminaristes d’une même année de formation d’aborder un certain nombre de sujets et de préoccupations liées aux différentes étapes de la formation.
- Les « équipes de vie », qui regroupent des séminaristes autour d’un projet de vie fraternelle, indépendamment de leur avancement dans la formation, et leur permettent donc aussi de partager en profondeur sur ce qui anime leur vocation et leur cheminement.

Une communauté fraternelle

Chaque séminariste est chargé d’un service nécessaire à l’animation de la communauté, et ils sont extrêmement divers : organisation du sport, entretien du jardin ou de la laverie, gestion de la bibliothèque, informatique, chant, etc...
Mais la vie de la communauté tient aussi aux initiatives diverses, culturelles, spirituelles ou sportives, que les séminaristes se proposent spontanément les uns aux autres. Elle est placée sous l’impulsion et la responsabilité d’un « bureau des séminaristes », élu chaque année en janvier après huit jours de campagne acharnée.

Enfin, il ne reste plus qu’à présenter « le bar », situé à l’entrée du bâtiment, le lieu de pause de la maison, très fréquenté par les séminaristes et leurs invités. Une équipe en assure le fonctionnement, la convivialité et l’approvisionnement. Quand vous passerez au séminaire des Carmes, c’est là que vous serez accueillis !

Album photo

Le jardin
L’oratoire Jean-Paul II
 -  - 
© Séminaire des Carmes 2012 - Mentions légales - fil rss