Contact
Carmanews
Agenda

Pèlerinage en Terre-Sainte 2019

Du 9 au 19 juillet dernier le séminaire a eu la chance de partir en Terre-Sainte. Pour une communauté, partir ensemble est important. Nous avons quittés nos lieux habituels pour vivre, marcher, prier ensemble un peu différemment. L’expérience fraternelle que constitue une telle aventure n’est pas à négliger. Mais ici, ce sont des lieux, des enseignements, des impressions qui nous ont marqués dont je parlerai plus longuement. Quelques mois plus tard, quelle relecture en proposer ?

Séminaire universitaire oblige, c’est d’abord du voyage d’étude que je parlerai. Avec le P. Artus comme guide, chaque étape était l’occasion d’un enseignement biblique, historique, archéologique. Régulièrement nous étions invités à prendre des « photographies pédagogiques » alors que nos atlas biblique prenaient une dimension supplémentaire. Nous avons ainsi sans doute tous des photos plus ou moins réussies de la forteresse de Massada et de sa vue sur la mer morte, ou la brume sur l’ancien Royaume de Moab à l’Est. Mais ce fut aussi en cette cité-forteresse l’occasion de mieux saisir le contexte politique et religieux à l’époque d’Hérode le Grand. À Bet Shéan, bien plus au Nord, la forme d’un « Tel » est bien entrée dans nos mémoires : monticule trapézoïdal s’élevant par les constructions-destructions répétées à un même endroit. Et dans ce même lieu, la succession des civilisations -cananéens, égyptiens, gréco-romains, byzantins, arabes- aura pu être développée images à l’appui. Entre tous les sites visités, les voyages en car sont l’occasion de s’imprégner des paysages du désert (Néguev, Judée), de plaine (Dotan, Yizréel , etc.), de montagnes (Massif de Guilboa, du Carmel, etc.). Sans oublier la navigation sur le lac de Tibériade, où nous étions alors entourés de tant de lieux évocateurs. Evidemment, l’épreuve de l’histoire fait son œuvre. Nous constatons à Nazareth la distance beaucoup trop grande entre le Mont du précipice et la ville. Nous nous interrogeons à Jéricho avec des fouilles archéologiques qui ne font pas apparaître d’occupation à l’époque où la ville est censée être prise par Josué dans le récit biblique. Il faut encore évoquer les sanctuaires liés aux épisodes des évangiles dont on ne peut pas toujours (sinon pas souvent) dire qu’ils sont sur un lieu dont l’attestation historique est sûre. La situation actuelle n’est pas non plus sans nous interroger. Nous percevions les contextes politiques et sociaux-économiques variés à chaque passage du mur de séparation. Le décalage est frappant entre une vieille ville de Jérusalem hyper-religieuse (juive, chrétienne ou musulmane) et la Jérusalem Ouest qui montre plutôt le visage d’une société de consommation [1]. Tant les questions historiques que contemporaines nous conduisent alors peut-être à mieux comprendre comment ce voyage d’étude put aussi être un pèlerinage. Faire d’un voyage d’étude un pèlerinage, devrait empêcher de compartimenter confortablement son cerveau rendant impossible toute mise à l’épreuve de la foi et donc toute conversion. Contemplant le ciel de Nazareth, nous recueillant à la basilique de la Nativité ou touchant la pierre du Sépulcre, à chaque fois nous allons à la rencontre de ce Dieu vivant, présent à nos côtés, et qui nous précède. En pèlerinage, et éminemment en pèlerinage en Terre-Sainte, nous rencontrons les lieux où un peuple a reconnu Dieu marchant à ses côtés, jusqu’au sens le plus littéral. Le retour sera alors une invitation à réorienter nos propres chemins pour l’y (re)trouver. Et finalement, si nous l’avons chanté à Jérusalem, c’est encore plus profondément que nous pouvons chanter : « Quelle joie quand on m’a dit : “Nous irons à la maison du Seigneur !” Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! » (Ps 122, 1 2).

Mathieu Colin

“Nous irons à la maison du Seigneur !” Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! » (Ps 122, 1 2)
“Nous irons à la maison du Seigneur !” Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! » (Ps 122, 1 2)
Rencontre avec Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo
Rencontre avec Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo

Album photo

Rencontre avec Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo
“Nous irons à la maison du Seigneur !” Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! » (Ps 122, 1 2)
 -  - 
© Séminaire des Carmes 2012 - Mentions légales - fil rss